07 69 29 94 67 loic@enedal.fr

Installation photovoltaïque en autoconsommation

Qu’est ce qu’une installation solaire en autoconsommation?

Aujourd’hui, l’installation de panneaux solaires photovoltaïques devient très intéressante.
En effet afin de participer à la transition énergétique et anticiper les futures grosses hausses de l’électricité, l’installation solaire devient  un moyen eco-responsable de devenir producteur de son énergie tout en faisant des économies.

La baisse des équipements solaires ainsi que la qualité de produits installés vous permettrons de produire votre électricité gratuitement et pendant plus de 25 ans.

Qu’est ce que l’autoconsommation?

Dans une installation photovoltaïque en autoconsommation, l’électricité produite par les panneaux solaires est consommée en priorité par la maison où les panneaux sont installés.

Une partie des appareils électriques de la maison fonctionnent toute la journée, le réfrigérateur, le congélateur, la box Internet, les veilles et aussi le chauffe-eau électrique et consomment régulièrement l’électricité photovoltaïque au moment où elle produite. C’est ce qu’on appelle l’autoconsommation.

Celle-ci varie en fonction du nombre de panneaux photovoltaïques installés ainsi que de la consommation électrique . En moyenne, elle représente 30% de la production solaire photovoltaïque. L’utilisation du réseau public reste donc obligatoire.

Le reste de la production photovoltaïque peut être stockée dans des batteries ou alors revendu  votre fournisseur d’énergie en signant un contrat de vente de surplus ou encore cédé gratuitement

Il s’agit simplement de faire un contrat avec votre fournisseur d’énergie en l’engageant à racheter votre surplus d’électricité.
Le souci avec l’autoconsommation, c’est qu’il est  difficile de faire coïncider la production avec la consommation. C’est pourquoi il faut bien dimensionner son champ solaire afin d’optimiser sa production en changeant également ses habitudes de consommation.
Contrairement aux installations en intégré-bâti dédiées à la vente en totalité, nous recommandons   fortement  de faire une installation en surimposition qui permettra une meilleure aération de panneaux solaires et par conséquent un meilleur rendement énergétique.
Une installation en sur-imposition  réduira énormément  les risques en matière d’étanchéité de la toiture, puisqu’on ne retire pas les tuiles ou ardoises
Elle coûtera  moins cher qu’une installation intégrée au bâti car elle requière moins de matériel et s’installe plus rapidement.

[!] 4 points essentiels à retenir :

La prime à l'investissement

Depuis l’arrêté du 9 mai 2017, les installations destinées à l’autoconsommation avec vente du surplus bénéficient d’une prime à l’investissement.

Cette prime est réévaluée chaque trimestre, en fin d’année 2018 la prime s’élève à 390 € par kWc pour les installations jusqu’à 3 kWc, ou 290 € par kWc pour les installations de 3 à 9 kWc.

Par exemple, pour une installation de 3 kWc, la prime s’élève actuellement à 3 x 390 € soit 1170€ C’est EDF Obligation d’Achat – qui verse cette prime au propriétaire de l’installation. Elle sera versée en 5 fois, soit 234€ par an pendant 5 ans.


Le raccordement électrique

Le raccordement au réseau en autoconsommation est simplifié et coûte bien moins cher qu’en vente de la totalité.
Un compteur consommation LINKY capable de compter dans les deux sens (consommation et production) sera demandé par ENEDIS pour valider le contrat d’achat.Si vous en êtes déjà équipé, ENEDIS n’aura plus qu’à activer cette fonction sinon il procédera au remplacement de votre ancien compteur.

Installation sur bâtiment

Pour être éligible à un contrat d’autoconsommation partielle avec vente du surplus, l’installation photovoltaïque doit obligatoirement être réalisée sur un bâtiment, et doit respecter les critères généraux d’implantation tels qu’ils sont définis dans l’arrêté du 9 mai 2017, c’est-à-dire:

  • système installé sur toiture et parallèle au plan de ladite toiture
  • système installé sur toiture plate
  • système remplissant les fonctions  de bardage, de brise-soleil, de garde-corps, d’ombrière, de pergolas ou de mur-rideau

Impossible de bénéficier de la vente du surplus pour une installation au sol.

i

Les démarches administratives pour l’installation solaire en autoconsommation

Pour commencer il faut contacter votre mairie pour une demande de déclaration préalable à l’installation de panneaux solaires photovoltaïques. La démarche entièrement gratuite prend un mois pour obtenir l’accord de votre mairie.

Dans le cas d’un contrat de raccordement de vente du surplus il faut conclure un contrat de raccordement d’accès et d’exploitation (CRAE) avec ENEDIS.
Il faut également réaliser une demande auprès du CONSUEL pour obtenir une attestation de bonne conformité de l’installation. Ce document sera transmis a votre fournisseur d’énergie afin de valider votre contrat.

Il faudra également contacter votre assurance pour faire une demande d’extension de votre assurance habitation, généralement gratuite.

EN RESUME

En tant En auto consommation avec vente du surplus, vous auto consommez au maximum la production de votre installation photovoltaïque, puis renvoyez le surplus non consommé sur le réseau public.

Votre fournisseur d’énergie vous rachète 0,10€  le kWh renvoyé sur le réseau

Pour ce faire, vous aurez besoin d’un compteur LINKY.

Vous recevrez une prime à l’investissement de 290 à 390 € par kilowatt crête installé, selon la puissance de votre installation.

L’installation doit obligatoirement être faite sur bâtiment.

Parce que nous n’avons pas tous la même habitation et la même façon de consommer de l’électricité, vous pouvez choisir l’option qui vous correspond le mieux :

Nous définissons vos besoins
Nous étudions l’implantation et les surfaces utilisables
Nous évaluons votre profil de consommation
Nous déterminons la meilleure solution
Nous chiffrons avec détail notre proposition

 

Vous avez un besoin, une demande : Contactez nous

nous sommes a votre disposition